Louis-José Houde

Abonne-toi au LJClub La page facebook de Louis-José Houde La chaîne YouTube de Louis-José Houde M'écrire

ADISQ 2008 - Avant / Après

ajouté le 23 décembre 2008

ADISQ 2008 - Avant / Après

Crédit: Alexis Chartrand - Tous droits réservés

0 0 5707 vues Ajouter un commentaire
  • ADISQ 2008 - Avant / Après
  • En répétition pour les remerciements de pochettes. Michaël…Champagne, showbiz!
  • En après-midi, dans les loges du Centre Bell. Nerveux? Oui, mais honnêtement je suis tellement crevé que je ne sens plus grand chose…
  • Hé! Come on! C’est pas vrai que j’ai frenché ta cousine…
  • J’adore cette photo. À ma droite, Céline Laberge, productrice du gala et Claude Dubois. À deux heures du gala, nous avons un gros problème technique et on voit dans mes yeux à quel point ça me stresse…
  • En après-midi, je regarde le vidéo hommage à Céline Dion qu’on diffusera le soir. Elle a un certain talent, je crois qu’elle va percer.
  • Répétition du segment « Ici Louis-José Houde ». C’est l’fun de voir que depuis 1985 Guy a beaucoup évolué dans sa coupe de cheveux…
  • En répétition. C’est grand je sais, c’est un peu épeurant, mais t’sais…tant qu’à s’être déplacés on va l‘faire…
  • François Avard et Joseph Saint-Gelais, mon metteur en scène. Ils ont  l’air de travailler sur la gala, mais ils se montrent leurs collections de papillons.
  • Avec Avard, nous révisons les cabrioles de la soirée.
  • François Avard. Il était mon prof à l’école de l’humour il y a 10 ans et me conseille dans tout ce que fais depuis. Je ne serais pas là sans son aide et la Colombie ne serait pas là sans sa consommation de café.
  • Petite répétition des textes, François a l’air de se dire : me semble qui cale plus qu’avant…
  • La gala approche, maquillage. La nervosité n’est pas encore rentrée…
  • Joseph me donne la bénédiction…et il a aussi fait mon nœud de cravate…
  • La nervosité est arrivée. Yé où le stage, qu’on en finisse!?
  • Mon gérant et mon metteur en scène regardent le gala en direct de ma loge. Entre chaque remise de prix, j’y retournais pour leur servir le thé.
  • Je faisais mon entrée par l’arrière de la salle. Je jouais de la guitare électrique, mais j’aurais préféré la flûte de pan.
  • Après le gala, dans la salle de presse. Ils pensent tous que je suis Sébastien Benoît…
  • J’ai hâte de retourner à la maison et en plein entrevue, je signale un taxi…
  • J’ai failli mettre la même robe…
  • Je vous présente ma face d’après deux verres de mousseux.

Diaporamas récents